Qui sommes-nous ?

L’Association Éducative de la Joie

L’association Éducative de la Joie a pour vocation la formation et l’éducation des jeunes et des adultes et la gestion de l’Ecole de la Joie, école primaire hors contrat fondée sur la pédagogie de Maria Montessori.

Cette association à but non lucratif offre le cadre légal grâce auquel l’école peut fonctionner et recevoir des financements et des dons déductibles d’impôts.

Envisageant l’avenir, elle offre également  la possibilité d’élargir cette aventure éducative au-delà de l’ouverture de cette école primaire.

Elle permet la promotion de la pédagogie de Maria Montessori et de toute pédagogie et forme d’éducation qui aide à grandir dans la bienveillance, le respect, la confiance et favorise ainsi l’épanouissement des enfants comme des adultes.

Elle est composée de tous ceux qui souhaitent soutenir son objet et notamment l’école et son déploiement ainsi que les écoliers et leur scolarité d’une façon ou d’une autre (financement, bénévolat, etc.).

Les membres fondateurs portent le projet de l’école et le soutiennent par leurs diverses compétences :

  • Enseignement : une enseignante en primaire formée à la pédagogie de Maria Montessori de 0 à 12 ans, une enseignante en maternelle, une enseignante en classe primaire Ulysse qui déploie notamment la pédagogie institutionnelle, une enseignante formée à la pédagogie de Célestin Freinet et déléguée pédagogique en musique.
  • Droit : droit de la construction, avocat en droit social
  • Gestion de projet
  • Informatique et Communication
  • Construction : ingénieur et technicien en génie civil
  • Kinésithérapeute
  • Education affective et sexuelle (Pass’AMOUR)

Ces compétences multiples nous permettent d’assurer une stabilité dans le lancement et l’avenir de l’école.

L’équipe

Amandine Guthlin
(co-fondatrice)

Amandine

Chargée de missions en ressources humaines puis dans l’action sociale pendant sept années, j’ai choisi de rester auprès de mes enfants à l’arrivée de ma fille en 2012. Passionnée par les questions éducatives et désireuse de donner aux miens le meilleur de moi-même, je me suis intéressée aux dernières recherches en éducation. J’ai décidé de parfaire ma formation avec l’organisme Verbao (Choisir la coopération pour un développement relationnel durable) et la formation Parler pour que les enfants écoutent et écouter pour que les enfants parlent de A. Faber et E. Mazlish sur la communication bienveillante en famille.

En 2013, j’ai découvert la pédagogie Montessori par la catéchèse du Bon Pasteur. J’ai été saisie par cette pédagogie simple et concrète déployée par Maria Montessori puis Sofia Cavaletti – toutes deux catholiques -, et par la posture humble et discrète de l’éducateur qui est là pour laisser grandir la liberté intérieure de l’enfant. Mon mari (Julien Guthlin, Président de l’Association Educative de la Joie) et moi nous y sommes formés.

Nous avons plongé dans la pédagogie scolaire (3-6 ans). Par le matériel, l’ambiance créée et la posture de l’éducateur, apprendre est apparu naturel et joyeux. L’œuvre de Maria Montessori présente une cohérence globale qui est pour nous fondamentale  : toute personne, enfant comme adulte, est une unité et doit être considérée dans son intégralité (corps, cœur, esprit). L’approche de l’enfant, la liberté qui lui est offerte dans un cadre serein fait de confiance, de silence, de concentration et de joie, favorisent son développement plein et entier et le rend heureux.

Nous avons commencé à nous former à l’association 1,2,3 Montessori d’Epfig (3-6 ans) puis au centre de formation « La Source Montessori » de Mme Yvette Pons-Ghersi (3-6 ans). J’ai suivi également la formation pour les 0-3 ans proposée par l’organisme de Sylvie d’Esclaibes. Ce trésor, nous ne pouvions le garder pour nous. Le projet d’école commençait à germer. C’est en mars 2017 que les portes se sont ouvertes pour donner naissance à l’Ecole de la Joie. L’aventure commence dans les pas de Maria Montessori dont nous partageons la vision selon laquelle l’Amour et la confiance sont les premiers piliers d’un apprentissage heureux.

Marie Gaujard de Gail
(co-fondatrice et soutien pédagogique)

MarieAprès avoir obtenu une triple licence de Mathématiques-Physique-Chimie à l’Université de Strasbourg en 2014, elle s’inscrit en master MEEF (Métier de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation) et passe le concours du CRPE (Concours de Recrutement des Professeurs des écoles) qu’elle obtient en 2015 pour enseigner dans les écoles privées.

Passionnée par la pédagogie Montessori depuis 2010, elle décide de commencer à s’y former en 2014, à l’association 1,2,3 Montessri d’Epfig (Alsace) pour la formation 3-6 ans, et à l’association Apprendre Montessori fondée par Sylvie d’Esclaibes pour la formation 6-12 ans,  ce qu’elle a fait jusqu’en 2017 parallèlement à son métier de professeur des écoles de l’Education Nationale. En 2016, elle écrit un mémoire sur «  L’attrait renouvelé de la pédagogie Montessori aujourd’hui » qui lui a permis une étude précise et très formatrice de la pédagogie Montessori.

Elle avait en tête depuis plusieurs années une idée de création d’école indépendante où elle pourrait y pratiquer la pédagogie Montessori et transmettre ainsi sa passion et sa joie aux enfants. Rendre les enfants heureux, leur redonner confiance en eux et aller au rythme de leurs apprentissages pour fonder des êtres libres et confiants, est son plus grand désir.

Julien Guthlin
(co-fondateur et président de l’Association Educative de la Joie)

JulienPapa de 3 enfants, formé en génie civil et en informatique, je suis actuellement technicien bureau d’étude dans la construction bois. Plongé très tôt dans les questions pédagogiques en tant que moniteur en secourisme (10 ans) et animateur en centre aéré (3 ans), je me suis toujours intéressé à l’accompagnement individualisé des enfants et des adultes et à la transmission du savoir.

Ayant entendu parlé de la pédagogie Montessori, il m’a semblé essentiel de la découvrir en son cœur en me formant personnellement. Avec mon épouse, Amandine Guthlin, nous avons suivi la formation pour les 3-6 ans avec l’association 1,2,3 Montessori (Alsace), puis auprès de « La Petite Ecole du Bon Pasteur » pour la dimension chrétienne de la pédagogie intitulée « la catéchèse du Bon Pasteur ».

La découverte de cette pédagogie fut une révélation et une confirmation de ce que je déployais déjà. Pour moi, il est essentiel que l’apprentissage, pour les enfants comme pour les adultes, passe par le corps. Or, la pédagogie Montessori met le corps au centre des apprentissages ; toute notion est d’abord découverte à travers l’expérience et la manipulation. Le passage à l’abstraction est alors facilité et jaillit de l’enfant de façon naturelle, lui procurant beaucoup de joie. De même, la catéchèse du Bon Pasteur permet à l’enfant de manipuler du matériel biblique et liturgique (scènes de la vie de Jésus, paraboles, matériel de la messe, etc.) et l’enfant, sans enseignement direct, vit sa propre expérience spirituelle intérieure.