Déroulement d’une journée

Une journée à l’école de la Joie

Dans un premier temps, l’école regroupera les enfants dans une classe unique de maternelle, de 3 à 6 ans.

Les enfants viennent à l’école quatre jours par semaine (lundi, mardi, jeudi, vendredi).

Ils sont accueillis le matin à partir de 8h30 jusqu’à 9h maximum.

La pause méridienne se déroule de 11h30 à 13h30.

La journée de classe se termine à 16h.

Le périscolaire de la commune peut accueillir les enfants jusqu’à 18h30.

Accueil des élèves

Ils arrivent en classe de manière échelonnée, pendant une demi-heure. Cela permet d’accueillir chacun de manière individuelle, dans le calme. Chez les 3-6 ans, les enfants ôtent leur veste seuls. C’est un apprentissage long pour certains, mais cela est fascinant de les voir s’appliquer, parfois pendant une demi-heure, à mettre leur veste sur un cintre et fermer leur fermeture éclair. L’éducateur n’aide l’enfant que s’il le lui demande.

Une fois ce rituel d’entrée réalisé, chaque enfant va choisir un matériel ou une activité qu’il a envie de faire. Les enfants se mettent au travail tout de suite sans perte de temps. Dès le matin, la classe Montessori ressemble à une ruche, pleine d’abeilles au travail.

La présentation du matériel

Chaque matin, l’éducateur présente de manière individuelle un matériel à six enfants environ. Dans une classe de vingt-cinq élèves, cela permet de présenter un nouveau matériel par semaine à chaque enfant, ce qui donne un bon axe de progression.

L’aspect sécurisant des rituels

La présentation : L’éducateur va chercher un enfant avec lequel il veut travailler, en prenant soin d’attendre qu’il ait fini son activité précédente. Il nomme toujours l’activité qu’il va faire avec l’enfant. Il se dirige ensuite avec lui vers l’endroit où est installé le matériel. L’enfant saura donc où le trouver et où le ranger. De cette manière, il l’aide à s’orienter et facilite son autonomie. Tout au long de la présentation, l’éducateur veille à garder à l’esprit le point d’intérêt de l’enfant, c’est-à-dire l’élément qui va le motiver et rendre son travail passionnant. Les mouvements de l’éducateur sont décomposés et précis. L’enfant va les recopier, explorant de nouveaux gestes ou de nouveaux concepts. Il est essentiel qu’il en comprenne la logique, le but et l’enchaînement.

Les notions sont abordées dans l’ordre, et l’éducateur n’hésite pas à répéter, varier les activités tant que cela ne lasse pas l’enfant : ceci permet la mémorisation des gestes ou des concepts.

L’installation : L’enfant installe son matériel sur un tapis ou une petite table pour créer « son espace de travail ». Puis il le range quand il a fini, avant d’en chercher un autre. Cela donne à l’enfant l’habitude de travailler avec soin et méthode, dans un espace dégagé et ordonné.

La leçon en trois temps : Cette leçon en trois temps est une démarche destinée à faciliter la découverte et l’appropriation d’un nouveau vocabulaire par l’enfant, et ce dans n’importe quel domaine. L’aspect rituel et systématique de ce mode de présentation du nouveau vocabulaire est utile car il permet à l’enfant de se focaliser uniquement sur les contenus sans se soucier de la forme que prend la leçon. Cette manière d’apprendre ne saute aucune étape de l’apprentissage : elle se fait sur plusieurs jours, et ne propose que peu de mots à la fois, trois au maximum, afin de ne pas surcharger la mémoire.

 Les trois temps :

Dans la première phase, la leçon en trois temps met en relation l’objet ou le concept et son vocabulaire associé.

La deuxième phase, celle qui dure le plus longtemps, permet à l’enfant de mémoriser le vocabulaire associé à l’objet ou au concept à apprendre.

La troisième phase permet de vérifier la bonne assimilation du vocabulaire, afin qu’il puisse être utilisé dans d’autres contextes.

 

En classe Montessori, il y a des temps de regroupement institutionnalisés en classe afin que chaque enfant puisse exprimer ses apprentissages de la matinée et partager un moment de musique, d’éveil, de lecture offerte et de discussion collective. A la fin de chaque matinée, vers 11h, les enfants se regroupent autour de la ligne Montessori (de forme ovale, tracée au sol). Ce temps peut aussi être consacré à régler un souci dans la classe, ou à constater une détérioration de matériel.

La matinée n’est pas coupée par une récréation. En effet, cela interrompt les élèves dans leur travail et leur concentration. Les enfants y sont habitués, et ne montrent aucun signe de fatigue durant la matinée. Le fait de ne pas avoir de contraintes dans leurs déplacements en classe leur permet de ne pas ressentir le besoin d’une récréation. Toutefois, un goûter est prévu et chaque enfant le prend quand bon lui semble.

 

La pause de midi

Les enfants ont la possibilité de déjeuner sur place avec leur panier-repas préparé par leurs parents. En présence d’au moins un membre de l’équipe éducative, le temps du déjeuner se déroule dans l’esprit montessorien. Les parents seront sollicités pour participer à l’encadrement de ce temps de déjeuner.

Les plus jeunes peuvent faire la sieste en début d’après-midi, le temps qui leur est nécessaire.

L’après-midi

Pendant le temps de sieste prévu pour les plus petits, les grands peuvent faire des activités artistiques, ou continuer leurs activités du matin. L’éducateur continue à observer les enfants. Il a un cahier dans lequel il fait des remarques sur chaque élève tout au long de ses observations. Cela peut concerner le comportement, le matériel utilisé, les dates et déroulements des présentations ainsi que les réussites et les difficultés de chaque enfant.

Ensuite, une promenade ou un temps de jardinage dans le potager sont organisés.

En fin d’après-midi, un regroupement est à nouveau prévu en attendant les parents ou le départ pour le périscolaire.