Projet éducatif

« L’intelligence ne grandit et ne porte de fruits que dans la joie »
Maria MONTESSORI

Test 4 sans fond

L’Ecole de la Joie trouve son origine dans le désir d’offrir à chaque enfant les conditions qui lui permettront de grandir et de (se) déployer (dans) toutes les dimensions de sa personne.

Chaque personne constitue une unité : corps, cœur, esprit. L’enfant vit dans une unité intérieure naturelle. Son corps, son cœur et son esprit sont intimement liés et l’un ne peut grandir sans que l’autre n’en trouve un bénéfice. Le rôle de tout éducateur pourrait se résumer ainsi :

« conduire l’enfant jusqu’au plein épanouissement de son être
physique, intellectuel et spirituel. »[1]

La Joie

La joie est l’aliment et le fruit du désir. Elle est cadeau qui surgit quand on a réussi à faire croître l’humanité en soi-même et en autrui.

L’éducateur apprend aux enfants à accueillir humblement les événements heureux, à laisser place aux surprises et à goûter la joie du quotidien.
Maria Montessori et Don Bosco partageaient cette vision de la pédagogie, vue comme une école de joie, fondée sur la confiance : confiance en soi, confiance en l’autre, confiance en Dieu. Don Bosco la résumait ainsi :

« Je crois en Toi, J’ai confiance en tes possibilités, Je me fie à Toi ».

La Bienveillance

Axe1 modifé

Grâce à une vie relationnelle sous-tendue par l’amour et la confiance, l’enfant grandit dans l’amour de soi et l’amour de l’autre. La bienveillance, la confiance et l’amour de l’équipe éducative stimulent l’enfant dans ses apprentissages et lui donnent confiance en lui.

Maria Montessori

A l’école de la Joie, nous aspirons à déployer la pédagogie de Maria Montessori dans toutes ses dimensions :

Axe2

  • Déploiement de l’esprit par les apprentissages intellectuels (calcul, lecture, écriture, etc.)
  • Déploiement du corps : les émotions, les sens et les capacités physiques de l’enfant seront sollicités à travers le lien à la nature, les activités pratiques et artistiques, les activités physiques et de motricité, le jeu.
  • Déploiement du cœur : chaque personne, enfant comme adulte, aura la possibilité de grandir dans sa relation à lui-même, sa relation aux autres, sa relation à Dieu  (avec la catéchèse du Bon Pasteur) dans un climat de respect, de bienveillance et de confiance.


Des parents impliqués

Axe4

Pour déployer cet esprit de famille, les parents sont également invités à s’impliquer dans l’école en fonction de leur disponibilité et de leurs talents :

  • encadrement du temps de déjeuner et de la récréation qui suit.
  • Des temps « de service » pour soigner l’ambiance de la classe (apporter fruits et fleurs, ménage, …)
  • Selon ses talents, chaque parent ou bénévole pourra proposer ses services pour l’animation d’ateliers, des bricolages ponctuels, de la musique, de la fabrication de matériel, etc.

Une Ecole Indépendante

Axe5

L’Ecole de la Joie est une école indépendante (hors contrat) qui est soumise à l’autorisation du rectorat et de la préfecture pour son ouverture.

Les écoles indépendantes sont encadrées par la loi et font l’objet d’inspections plus approfondies et fréquentes que les écoles ordinaires (pour valider le respect du socle commun). Elles sont en revanche libres du choix de leur modèle éducatif et de leurs méthodes pédagogiques.

Ouverture

L’Ecole de la Joie ouvrira une classe d’une dizaine d’enfants de 3 à 6 ans la première année, qui aura vocation à s’élargir aux niveaux supérieurs pour assurer une continuité de l’enseignement jusqu’au CM2. L’effectif augmentera au fur et à mesure des années jusqu’à environ 25 enfants par classe. L’ouverture des classes de 6-9 ans et de 9-12 ans seront envisagées lorsque l’effectif le justifiera.

Axe3

L’Ecole de la Joie souhaite également s’ouvrir au lieu qui l’accueille et à ses environs ainsi qu’aux propositions locales qui pourront se présenter.

A l’Ecole de la Joie, les enfants dits « à particularités » (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, précocité…) ou en situation de handicap, pourront être accueillis, après formation du personnel et étude de chaque situation.

 

[1]    Hélène Lubienska de Lenval , L’éducation de l’homme conscient et l’entrainement à l’attention, Centre d’études pédagogiques, SPES, 1968

 

Si vous désirez découvrir la version complète du Projet éducatif,
n’hésitez pas à nous contacter.